Blocage du service des inscriptions pour les étudiant·e·s étrangèr·e·s à l’ULB

Union syndicale étudiante
01 March 2016 ULB

Ce mardi 1er mars, plusieurs dizaines d’étudiant·e·s étrangèr·e·s de l’ULB organisent un blocage de la direction du service des inscriptions de leur université.

Ces étudiant·e·s protestent contre la réclamation de plusieurs milliers d’euros de frais d’inscription (entre 1800 et 3700€), en raison d’une grave erreur administrative. Les étudiant·e·s étaient considéré·e·s comme inscrit·e·s depuis la rentrée, après qu’ils/elles aient payé les 835€ de minerval, sans qu’un quelconque payement supplémentaire ne leur ait été demandé. Ces personnes ont reçu la mauvaise surprise d’une menace de désinscription si la somme de plusieurs milliers d’euros n’était pas payée dans un délai de deux semaines à un mois.

La réclamation d’un minerval de 2700 ou 4500€ auprès d’étudiant·e·s étrangèr·e·s originaires de hors de l’Union européenne est légal. Cependant, l’oubli de réclamer cette somme à la rentrée, et la menace de perdre son statut d’étudiant·e plus de 5 mois après la clôture des procédures d’inscription s’ils/elles ne s’acquittent pas d’urgence des frais manquants, est inacceptable.

Les étudiant·e·s réclament une solution qui ne mette pas en péril leur année pour une erreur dont ils/elles ne sont pas responsables.

[1]

L’Union syndicale étudiante soutient les revendications des étudiant·e·s étranger.ères et toutes les actions qui seront nécessaires pour qu’une solution favorable à ceux/celles-ci soit trouvée.


  1. Crédit photo : TV Bruxelles, Des étudiants étrangers de l’ULB organisent un blocage du service des inscriptions, reportage de Jean-Christophe Pesesse et Yannick Van Gansbeeck. ↩︎