Questions fréquentes concernant la syndicalisation

Combien ça coûte ?

La syndicalisation est gratuite

Une fois membre, tu es bénéficiaire de l’ensemble des services aux syndiqués. Pour soutenir l’effort, tu peux participer volontairement à la caisse syndicale. La cotisation est de 24 euros/an (payable en une fois, ou par versement mensuel). Il est aussi possible de verser une cotisation « symbolique » de 6 euros/an qui couvre les frais de syndicalisation. Signale-le si tu souhaites cotiser !

Dois-je participer aux réunions syndicales ?

Non

Etre syndiqué est avant tout un acte solidaire, qui te permet de te tenir informer de tes droits, de l’actualité sociale étudiante, et d'être défendu en cas de problème.

Oui

L’engagement au-delà de la syndicalisation, c’est-à-dire devenir « syndicaliste », est un choix volontaire : tu as l’occasion de voter pour tes délégués de ton école une fois par an, de devenir toi-même délégué, de voter pour les positions qu’ils doivent tenir, de participer aux actions collectives décidées entre syndicalistes…

Se syndiquer à l’USE, c’est devenir membre d’un parti ?

Non

Nous sommes indépendant des intérêts des employeurs-euses et de l’Etat. Le syndicat étudiant est ouvert à tou-te-s les étudiant-e-s, qu’ils ou elles soient indépendant-e-s ou affilié-e-s à des organisations politiques. Suivant le principe d’autonomie politique du syndicat, ce n’est que la discussion libre et le vote des militant-e-s qui déterminent ses positions et ses actions. Bien sûr, nos positions syndicales ont une orientation. Cette orientation est définie à travers notre charte.

Se syndiquer à l’USE, c’est devenir membre des Jeunes FGTB ?

Oui

L’Union syndicale étudiante est une organisation qui fait partie de la Centrale Jeunes FGTB. Nous considérons que les étudiants, en tant que travailleurs en formation (voire travailleurs tout court pour les jobistes !), doivent s’organiser en syndicat et faire partie d’une organisation interprofessionnelle, pour obtenir des revendications collectives. Pour en savoir plus, clique ici.

On revendique quoi à l'USE ?

Nos combats centraux sont définis par notre charte, en voici une liste non-exhaustive.

  • Des bourses et des salaires justes, et la nécessité d'un revenu étudiant issu de la sécurité sociale
  • De meilleurs conditions de travail dans les écoles et dans les entreprises
  • Un enseignement gratuit
  • Une réforme de la pédagogie contre la politique de sélection par l'échec.
  • Un enseignement public, critique et émancipateur
  • La défense et l'amélioration des services publics

C'est quoi la différence entre l'USE et les conseils étudiants et la FEF ?

L’USE est un syndicat, la FEF une ORC, une Organisation représentative communautaire à
finalité syndicale.

Nous travaillons parfois avec les mêmes revendications que les organisations représentatives au sein des établissements (les conseils étudiants) et communautaires (la Fédération des étudiants Francophones – FEF – et l’Union des étudiants de la communauté française – Unécof). La raison est simple, nous avons la même finalité : la défense des intérêts des étudiant.e.s.

Cependant, si nous avons en commun cette finalité syndicale, un syndicat comme l’USE est organisé sur la base d’une affiliation individuelle : les étudiant.e.s décident de devenir membres et le syndicat repose sur celles et ceux-ci. La FEF et l’Unécof, en tant qu’ORC, sont reconnues par l’État comme ses interlocuteurs pour les droits des étudiant.e.s, mais c’est sur base d’une représentativité acquise par élection : au sein de chaque établissement, les étudiant.e.s élisent un conseil étudiant, qui décide alors de rejoindre la FEF ou l’Unécof.

Ainsi, en impliquant directement les étudiant.e.s dans la défense de leurs droits, l’USE défend un projet collectif plus concret.

On fait quoi, concrètement, quand on s’engage ?

On anime la démocratie et les luttes pour les intérêts étudiants :

En organisant, en suscitant, en soutenant et en participant :

aux organes démocratiques et collectifs de défenses d’intérêts étudiants : les assemblées générales, les comités, les délégations ;

aux actions collectives des étudiants visant à établir un rapport de force en faveur de leurs intérêts : les manifestations, les grèves…

En suscitant l’organisation des étudiants en syndicat et leur participation, par des campagnes de syndicalisation et des organes ouverts à tous les membres.

On fait face aux problèmes des étudiants au quotidien :

En repérant les problèmes et en organisant des solutions individuelles ou collectives, à travers des permanences et un répertoire des situations.

En analysant les règles et lois qui concernent les étudiants et en produisant du matériel pour permettre à tous les étudiants de maitriser et de connaître leurs droits.

On propose des revendications et des analyses pour l’enseignement et les étudiants :

En organisant, en suscitant, en soutenant et en participant aux débats qui concernent l’enseignement et les étudiants : à travers des conférences, des publications…

En débattant, en définissant et en diffusant les intérêts étudiants dans divers dossiers qui animent la société au sein des organes syndicaux et au-delà, notamment par des campagnes et des publications.

On participe aux mouvements d’émancipation sociaux

En participant et en soutenant les activités et luttes des mouvements de travailleurs, des femmes, des LGTBI, des migrants…

Tu veux en savoir plus sur la syndicalisation ?