Irrégularités aux élections étudiantes à la Haute école Francisco Ferrer

Union syndicale étudiante
30 avril 2018 Élections étudiantes, HEFF, Communiqué, Haute École, Soins Infirmiers, Sages-femmes

Communiqué de presse de l’Union syndicale étudiante – 30 avril 2018

L’Union syndicale étudiante dénonce fermement les irrégularités organisées dans le cadre des élections étudiantes à la Haute école Francisco Ferrer (HEFF), par les actuels représentants au Conseil étudiant, le Conseil des Étudiants Administrateurs (CEA). Plusieurs manquements à leur propre règlement électoral on été relevés, et les élections ont été organisées de manière anti-démocratique sur plusieurs aspects.

Des étudiant·e·s en soins infirmiers ont souhaité se présenter à travers une liste du nom d’« Urgence syndicale étudiante », et surtout avec un programme. On leur a refusé de pouvoir se présenter sous forme de liste, et les dates des élections ont été transmises en début de semaine dernière, alors qu’elles se déroulaient jeudi et vendredi derniers. Plusieurs étudiants n’ont pas non plus pu aller voter, puisque les dates choisies étaient celles où la moitié d’entre eux étaient en stage. Comme si cela ne suffisait pas le CEA organise un « coktail électoral » ce lundi soir, on ne sait pas très bien pourquoi…

Enfin, alors que cela ne se retrouve dans aucun règlement mis à disposition des candidat·e·s, ceux à qui le CEA empêche de pouvoir se présenter sous forme de liste, se voient imposée une règle comme quoi chaque étudiant ne peut voter que pour un candidat. Alors que le CEA se lamentait de ne pas avoir suffisamment de membres, il limite par lui-même le nombre de mandats disponibles en interne.

Plus largement, le CEA se refuse à toute opposition et à la critique. D’autant plus qu’il y a conflit d’intérêt au sujet de la présidente du CEA – Morgane Justens – qui est également la présidente de la commission électorale, chargée d’organiser les élections et de vérifier les résultats... Elle a aussi été récemment nommée comme responsable bruxelloise de l’Unécof, organisation avec elle prétendait n’avoir aucun lien.

Nous demandons au CEA et à l’Unécof de reconnaître leurs erreurs et de réorganiser immédiatement de nouvelles élections!

Pour des élections étudiantes dignes et démocratiques dans les établissements !

Soutien aux revendications des candidat·e·s de la liste « Urgence syndicale étudiante » :

  • Une semaine de stage d’observation au premier quadrimestre.

  • Droit à des stages d’observation pour ceux qui n’ont pas eu accès à leurs stages.

  • Organiser plus de séances d’information commune.

  • Plus de cohérence dans les communications des professeurs.

  • Rénovation du matériel trop usé pour les cours pratiques.

  • Réorganiser les programmes : supprimer le système des bulles !

  • Transparence des professeurs : stop au jugement à la tête du client !

  • Une grande salle d’étude pour y étudier en silence.

  • Pour des logements étudiants accessibles à tou·te·s.