Les mesures d’austérité qui concernent les étudiants

Union syndicale étudiante
22 January 2012

Pourquoi l'austérité concerne les étudiants, et pourquoi devons-nous nous mobiliser contre ?

En tant qu'étudiants au travail pour payer nos études, en tant que futurs salariés, le plan d'austérité du gouvernement Di Rupo nous concerne au premier plan !

Les mesures d’austérité qui nous concernent :

Hausse du chômage des jeunes : Alors que les étudiants qui sortent des écoles ne trouvent déjà pas de travail (1 jeune sur 4 en Europe !), le gouvernement allonge le temps de travail des travailleurs âgés. Il y aura donc encore moins d’emplois pour les jeunes !

Le 30 janvier, les étudiants doivent rappeler qu’ils doivent pouvoir trouver un emploi en sortant de l’unif, et ne pas détruire la santé de nos grands-parents!

La précarité étudiante renforcée : Les employeurs d’étudiants se voient presque totalement dispensés du paiement des cotisations sociales pendant 50 jours, au lieu des 2x23 prévus jusqu’à la fin 2011. L’Etat permet aux employeurs de payer de moins en moins de cotisations, « flexibilise » la main d’oeuvre. En fait, cela diminue notre salaire : les cotisations, c’est notre protection sociale !

Le 30, les étudiants doivent rappeler qu’ils sont là pour étudier, pas pour concurrencer et remplacer les chômeurs ! Plutôt que d’investir dans les réductions de cotisations sociales, l’Etat doit investir dans les bourses !

Un stage «d’insertion professionnelle » : Le stage d’attente de chômage, pour les étudiants de moins de 26 ans, était de 9 mois. Il passe à 12 mois et change de nom, devenant le stage d’insertion. De qui se moque-t-on ? 12 mois au lieu de 9 sans allocations de chômage alors que nous sommes en pleine récession !

A l’allongement du stage s’ajoutent des contrôles renforcés. Tous les 4 mois, l’étudiant devra prouver qu’il a cherché du travail sous peine d’être exclu du stage ! De plus, le stage est limité à 3 ans. Donc, si pas de boulot avant 3 ans, il y aura exclusion... puis CPAS (qui pratique ni plus ni moins que la mise au travail forcée)!

Le 30, les étudiants doivent rappeler que les cotisations ont été payées pour eux, pas pour les banques !

Mobilisons-nous ! Venez aux actions le 30 janvier ! Participez à l'Assemblée générale à l'ULB le 27/01 !