L'ULB tente d'occulter certains aspects de son passé

Union syndicale étudiante
30 May 2013 Communiqué, ULB, Réforme du Conseil d’Administration

Ce mardi 14 mai 2013, à l'occasion d'une commémoration internationale des 45 ans de la révolte étudiante de Mai 1968, les Jeunes FGTB - Union syndicale étudiante (USE) exposaient une banderole « Université pour toutes et tous » à l'ULB. La banderole a été arrachée dans l'heure par les autorités universitaires.

Le syndicat étudiant s'insurge contre cet acte de censure violente. Nous remarquons que les autorités de l'ULB, qui se plaisent à évoquer "68" dans la plupart de leurs discours, préfèrent que son esprit reste cantonné aux livres d'histoire.

Les autorités de l'ULB n’aspirent pas à ce que les étudiant(e)s s'intéressent à leurs droits, à l'heure où ces mêmes autorités sont occupées à les liquider via sa réforme du Conseil d'Administration de l'université et réinstaurent un contrôle strict de l'affichage sur le campus.

Les Jeunes FGTB ne laisseront jamais défaire ces acquis. Rappelons que 1968 marqua la fin du pouvoir autoritaire de certains administrateurs, la fin du droit de censure des affiches par l'université et la fin de la présence de patrons d'entreprise au Conseil d'Administration.

Le syndicat étudiant prévoit d'interpeller les autorités universitaires sur cette dangereuse dérive réactionnaire, et mènera les actions nécessaires pour rétablir le droit des étudiant(e)s.