Stop aux restrictions d'accès pour les étudiants étrangers à l'ULB

26 April 2013 Communiqué, ULB, Étudiant·e·s étranger·e·s

Les étudiants FGTB organisent une action devant le conseil d’administration de l’ULB, ce lundi 18 mars à 15h30. Le syndicat étudiant dénonce les nouvelles mesures discriminatoires adoptées par l’ULB concernant l’admission des étudiants étrangers.

En effet, en plus des nombreux problèmes administratifs que les étudiants étrangers « hors-Union européenne » subissaient ces deux dernières années, ils devront dorénavant payer une caution pour les « frais administratifs » à hauteur de 200 euros. Cette somme devra être obligatoirement payée pour que le dossier soit examiné. Cette somme sera perdue si l’inscription est refusée.

Les étudiants FGTB déplorent cette mesure qui a pour but de dissuader les étudiants étrangers qui ne peuvent pas se permettre de perdre une telle somme.

Seconde mesure, les étudiants étrangers, pour accéder à la première année du cycle de bachelier, ne devront jamais avoir échoué une autre année de bachelier.

La dernière modification impose que les candidats devront être détenteur d’une équivalence de diplôme du secondaire avec une moyenne minimum de 13/20, contre 10/20 pour les autres étudiants.
Le message est limpide : on souhaite uniquement la bienvenue aux étudiants des bonnes écoles du secondaire.

Selon les autorités universitaires, ces trois mesures ont pour objectif de démotiver les étudiants étrangers d’entamer la procédure et d’aligner l’ULB sur les critères moins sociaux des autres universités. Ils considèrent, sans honte, qu’il faut sélectionner de la manière la plus abrupte.

Les étudiants FGTB dénoncent cette vision cynique de l’accès aux études. Il est nécessaire de trouver les moyens financiers et humains pour pouvoir répondre aux demandes d’admission, pour que tous les étudiants soient traités de manière égale.

Les étudiants FGTB dénoncent l’hypocrisie du discours des autorités universitaires qui continuent de présenter l’ULB comme l’université francophone la plus sociale et la plus cosmopolite alors qu’elle se transforme en forteresse réservée à l’élite sociale.

Les étudiants FGTB exigent le retrait intégral de ces trois mesures. Égalité entre tous les étudiants !